Mes articles

Truc no.1 de méditation ou d’auto-hypnose – Réduire le bavardage intérieur!

J’ai le goût aujourd’hui de vous partager un p’tit truc de méditation qui est relativement inconnu, et qui est extrêmement efficace pour réduire le bavardage intérieur! Je l’utilise d’ailleurs en auto-hypnose et en hypnose parfois, pour aider certains clients à calmer leur mental.

Pour ceux et celles qui méditez, ou avez essayé de méditer auparavant, vous avez sûrement remarqué que la première chose que l’on remarque est le flot apparemment incontrôlable de pensées qui émergent à notre conscience. Comme si notre esprit conscient est un singe fou qui saute d’une pensée à l’autre sans notre consentement.

Il existe plusieurs techniques de méditation qui enseignent dans un premier temps la concentration sur un objet. Il peut s’agir d’une chandelle, d’un point en-dessous de notre nez ou sur notre respiration, pour aider à développer un certain contrôle et amener progressivement un état de tranquillité à l’intérieur. Et ces techniques fonctionnent tout de même bien.

Toutefois, il y a une technique spécialement efficace qui a été enseignée par Anna Wise, spécialiste du neurofeedback. Elle a enseigné cette technique à des moines qui avaient plusieurs années de méditation « derrière leur cravate », et apparemment que la réaction était unanime: ils étaient sidérés de son efficacité et auraient aimé l’apprendre plus tôt!

Elle a scientifiquement démontré (et j’ai également pu le mesurer) que l’utilisation de cette technique réduisait les ondes beta de notre cerveau. Ce sont des ondes entre 12 et 30 Hz, typiquement produites par notre cerveau gauche et caractérisées par l’analyse mentale, le raisonnement logique, apparaissant aussi lorsque nous sommes agités ou excités.  C’est donc une technique qui réduit radicalement notre activité mentale, diminue notre dialogue intérieur, et contrôle le singe en nous!  La voici:

Il s’agit de fermer les yeux, s’assoir confortablement, et de concentrer notre attention sur notre langue avec l’intention de relaxer notre langue. Il s’agit donc de concentrer notre attention sur notre langue et rien d’autre, en la relaxant le plus possible. Et en relaxant, vous allez peut-être découvrir que votre langue s’épaissit, ou semble se raccourcir légèrement. Et vous pouvez même permettre à votre mâchoire de relaxer complètement, peut-être laissant votre bouche s’entrouvrir légèrement. Et chaque fois que vous expirez, imaginez votre langue et la zone de votre bouche relaxer… de plus en plus… avec chaque expiration…

En effectuant cela, vous allez immédiatement remarquer, dès la première minute, que le flot de pensées a significativement diminué. Pourquoi est-ce ainsi? C’est parce que lorsque nous pensons, nous avons tendance à parler à l’intérieur de nous-même, et ce, parfois même de façon inconsciente. Et lorsque nous entretenons un dialogue ou un monologue intérieur, notre langue exprime des micro-mouvements. Et il serait impossible d’entretenir un dialogue intérieur lorsque notre langue est VRAIMENT, profondément, relaxe.

Je vous invite donc, à ceux et celles qui le désirent, de tenter cette expérience! Prenez dans un premier temps, une minute seulement dans laquelle vous ne relaxez pas votre langue, n’essayez pas de rien contrôler, et observez simplement le flot de vos pensées. Et après, prenez une autre minute en suivant les directives de relaxation de la langue expliquées ci-dessus, et comparez la différence. Vous allez fort probablement, comme moi, percevoir une nette différence. Vous aurez peut-être même l’impression que le temps se dilate et que la minute semble plus longue.

Bref, c’est un truc qui m’aide personnellement dans mes méditations ainsi qu’en auto-hypnose, et j’ai pensé vous en faire bénéficier! Et si vous l’essayez, n’hésitez pas à partager votre expérience et à partager ce billet de blogue avec ceux et celles à qui cela pourra intéresser!

Bonne méditation!!!

(Si vous aimez ce billet, SVP cliquez  )  Merci!                                                      ↓↓↓↓↓↓↓↓  Merci également à ceux et celles qui partagez, j’apprécie!

Jean-Charles

Président de l'Institut international d'hypnose spirituelle ainsi que de Hypnodio.com, Jean-Charles consacre sa vie au développement psychospirituel de l'humain par l'entremise d'états amplifiés de conscience. Il offre de la formation au Québec et en Europe. Il effectue aussi des rencontres individuelles en personne ainsi que par Skype.

17 commentaires

Cliquez ici pour publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Oui, un petit truc qui n’a l’air de rien mais qui marche à fond 😉
    D’un point de vue hypnotique, on peut arguer que la relaxation de la langue est un élément très très rarement provoqué consciemment. Donc amener la conscience à cet endroit, avec une relaxation des autres parties du corps et un peu de confusion par-dessus, et hop ! un état d’hypnose 😉
    Ca reste de la focalisation.

    Petit truc supplémentaire : relaxez également tous les muscles du visage : front, tempes, muscles autour des yeux (et derrière les yeux), nez, bouche, mâchoire, joue, et même le crane, le cuir chevelu, en laissant la tête lourdement reposer (faire ça allongé ou dans un fauteuil avec appui-tête).

  • moi j’aime laisser aller mes pensées qui me transportent alors dans des univers imaginaires. j’en oublie complètement mon corps au point ou je ne sais vraiment plus dans quelle position je suis instalé. et ma langue fait souvent office de passerelle pour retourner au monde physique. la plupart du temps je la retrouve collée au palais, surtout si mes machoires sont détendues. je reprends alors possession de ma langue et la décolle doucement, attentif aux sensations qu’elle me procure. je joues un peu avec, j’ai souvent l’impression de passer un rouleau à pâtisserie dessus je la relâche et la laisse aller. elle se recolle alors doucement toute seule contre le palais. lorsque j’ouvre les teux je suis parfois surpris d’etre assis alors que je me croyais allongé, ou vice-versa.

  • Bonjour à vous, très intéressant votre truc pour diminuer le bavardage intérieur; aussi l’appareil que vous utilisez le GSR..galvanic skin response. Je pratique l’hypnose et la psychothérapie et est-ce qu’il me serait possible de me procurer cet appareil? et si oui quel en est le prix à Montréal. Merci de partager vos découvertes.
    Jean-Yves.

    • Bonjour Jean-Yves,
      Vous pouvez vous procurez l’appareil à Thought Technology, le procomp 2 (http://www.thoughttechnology.com/pro2.htm). Le prix va chercher dans les 2000$ je crois pour le hardware, il faudra les contacter pour savoir le prix exact. Vous aurez sans doute également à vous procurer les électrodes pour le GSR. C’est à discuter avec eux. Au plaisir!

  • .. le coup de la langue pas mal.. mais la relax provient surtout du fait que pendant un moment notre attention est focalisée sur un point en particulier: les bouddhistes, par exemple, focalise un point entre les deux yeux.. on peut aussi se focaliser sur la respiration et la circulation de l’air.. bref, vous l’aurez deviné, le point nodal de tout type de relaxation est une concentration exclusive sur une chose.. la langue est un point comme un autre..

  • Stratégie simple et efficace pour moi. Petit phénomène intéressant dans mon cas: lorsque le bavardage cesse, il arrive que de la musique émerge prenant ainsi la place des pensées?. Ça ne fait sourire à chaque fois.

  • Pour méditer, il convient de prendre en compte le fait que l’on soit visuel, auditif, tactile, etc. … Le méditant tactile s’orientera vers les sensations physiques alors qu’une image mentale fera le bonheur du méditant visuel. Il reste vrai que la langue s’anime au rythme de ce que l’on pense, la relaxer réduit d’office le bavardage intérieur. Or, comme derrière ce bruit intérieur-là se trouvent des pensées et impressions intuitives, permettre à un silence intérieur de se produite est très fructueux dans tous les domaines que l’on vit. .

  • Bonjour !
    Cool la relaxation de la langue. J’avais pensé, et j’utilise d’ailleurs en séance, la relaxation de la cavité buccale et de la gorge, ainsi que de l’arrière gorge, en prononçant intérieurement le son « A ». Mais je vais essayer en plus la concentration sur la langue.
    Merci Jean-Charles pour ce partage !

    Une autre chose : j’ai appris en cours d’hypnose à utiliser la visualisation du guide intérieur… qui est magnifique à mon sens. Je l’utilise le plus souvent possible pour que les personnes gagnent en autonomie. Peut-on ainsi parler d’hypnothérapie spirituelle ? Je suis passionnément engagée, presque malgré moi, dans le processus d’éveil de la personne par le discernement, la guidance intérieure et la méditation. C’est un besoin profond qui m’anime depuis quelques années. Vos sites sites sont passionnant et je sens frémir en moi des petites bulles d’allégresse en vous lisant et en vous écoutant !
    Merci à Vous !

  • Wow. Simple et si puissant à la fois. Je ne m’attendais pas à cela honnêtement. Je pensais que mes pensées diminueraient tout simplement mais je me suis retrouvée dans un état dans lequel je me suis déjà retrouvée auparavant mais sans l’avoir consciemment declenché. C’est-à-dire taux vibratoire élevé, respiration gutturale et sensation de connection avec le chakra couronne. J’ai parfois des visions avec mon 3e oeil de cette façon(etat d’hypnose?) Je vais maintenant pouvoir retrouver cet état quand je vais le vouloir! Je suis une passeuse d’âmes alors ce truc va m’aider à les aider encore mieux!
    Merci Jean-Charles…

  • Première découverte de votre site, excellent.
    Je ne suis ni hypnothérapeute, ni professionnel de la santé mais un simple quidam passionné.
    Je commence à essayer la pratique de la visualisation ou de l’imagerie mentale…
    Merci pour vos infos précieuses.

  • Supert article et très bien expliquer ( bravo )
    Cependant j ai du mal a comprendre pourquoi ce mécanisme que l on resent de la lamgue qui semble raccourcir ?
    Peut être une question un peut bizard ,

    Mais merci pour cette article

  • Bonjour , votre article est bien,
    mais pourquoi ce consentrer sur la lamgue ( terme )
    Plutôt que porter son attention sur celle ci ?

    Cordialement