Mes articles

Truc no.2 de méditation ou d’auto-hypnose – Porte d’entrée vers un état de conscience modifié

Étant donné le fort intérêt qu’a suscité le truc no.1 de méditation et d’hypnose, voici un deuxième truc que je crois que vous allez aimer. Il est également très facile à intégrer à votre pratique de méditation, d’auto-hypnose, et même si vous êtes thérapeute avec vos clients. Tandis que le truc no.1 visait à réduire le bavardage intérieur et à diminuer les ondes beta, la technique que je vais partager vise à  stimuler les ondes alpha.

Qu’est-ce que les ondes alpha et pourquoi les stimuler?

Ce sont les ondes cérébrales qui vibrent à un cycle de 8-12 Hz et qui sont généralement présentes lorsque notre corps est relaxe et libre de stress. Les ondes alpha devraient être celles prédominantes à notre état normal, mais dû au stress élevé de notre société contemporaine, il n’en est pas toujours ainsi. Un niveau équilibré d’ondes alpha est caractérisé par un état de relaxation physique et mentale, donnant également accès au potentiel créatif de l’individu. Elles stimulent la résolution de problème, stabilisent les émotions, augmentent la mémoire et facilitent l’apprentissage. En effet, les recherches semblent démontrer que dans cet état, il soit plus facile de retenir et d’assimiler de l’information.

Les ondes alpha en hypnose et auto-hypnose

C’est d’ailleurs pourquoi en auto-hypnose, les ondes alpha sont intéressantes à développer puisqu’elles permettent d’absorber plus aisément les suggestions et facilite la « programmation ». Je vous confierai d’ailleurs qu’il se passe rarement une session d’hypnose avec un client sans que j’utilise la technique que je vais vous partager, et qui se pratique les yeux fermés. Je crois qu’elle peut être utilisée par tous les thérapeutes dont les clients bénéficieraient d’un état modifié de conscience, soit avec objectif d’introspection ou pour stimuler des changements intérieurs. Même en contexte de psychothérapie, cela peut être très utile. Je me rappelle d’ailleurs d’un professeur de psychologie qui disait: « Demandez une question à un client quand il a les yeux fermés et quand il a les yeux ouverts, et vous aurez très souvent deux réponses bien différentes »!

Les ondes alpha et la méditation

En méditation, selon les études d’Anna Wise, les ondes alpha seraient en quelque sorte la porte d’entrée royale vers l’état méditatif, où les fondations de la méditation sont établies. Bien que l’état méditatif comporte également le développement d’ondes theta (que j’élaborerai dans un futur billet de blogue), les ondes alpha sont toutes aussi importantes puisqu’elles représenteraient le pont pour accéder aux contenus les plus profonds de notre conscience. C’est en quelque sorte la première balise à atteindre pour une base méditative solide.

Jose Silva, dans la création de la Méthode Silva, a d’ailleurs également fait du développement des ondes alpha, la fondation de sa méthode. On retrouve aussi plusieurs CD d’entraînement audio qui visent à stimuler les ondes alpha.

Comment stimuler les ondes alpha?

La technique

Voici la technique d’Anna Wise, que est tout comme le truc no.1, fascinamment efficace! Il s’agit tout simplement de fermer les yeux en regardant vers le front (ou le 3ème oeil) à angle de 20-30 degrés. Il y a deux façons de faire cela: 1) la première est de fermer les yeux, d’inspirer profondément en regardant vers le haut, créant une légère tension dans les yeux, et d’expirer en relaxant les yeux, et relaxant tout le reste du corps. Et 2) la deuxième façon est d’effectuer l’inverse, inspirer en relaxant les yeux, et expirer en regardant vers le haut, créant une légère tension dans les yeux. En expérimentant les deux façons, vous allez rapidement découvrir laquelle vous convient le plus.

Cela vous semble trop simple pour être vrai? Je vous avouerai honnêtement que je n’y croyais pas moi-même au début. La première fois que j’ai pris connaissance de cette technique, c’était dans la méthode de Jose Silva et je pensais que ce n’était qu’une façon de stimuler un quelconque effet placebo. Et lorsque Dr. Paquette m’a formé à l’utilisation du EEG pour explorer avec mes clients, c’est une des premières choses que j’ai testé. J’ai demandé au client de fermer les yeux, de prendre une grande respiration en regardant vers le haut, et à ma grande surprise, le niveau d’ondes alpha du client a, tout comme mes sourcils,  « grimpé au plafond » instantanément, persistant pour quelques instants, pour ensuite redescendre en conservant tout de même un niveau un peu plus élevé qu’à l’état de base.

Et depuis, je l’utilise fréquemment quand je fais de l’auto-hypnose, de l’hypnose avec mes clients, et quand je fais de la méditation. Cela ne prend pas de temps, c’est facile à effectuer, et un changement mesurable d’état de conscience se produit. Donc qu’y a-t-il à perdre vraiment de l’intégrer? Combiné à de profondes respirations, nous avons tout à gagner à mon avis.

C’est une belle petite technique rapide, facile à intégrer, et qui démarre bien un processus. Il est recommandé de prendre environ 5 à 10 respirations de cette façon, car au-delà de 10, les muscles des paupières se fatiguent et l’exercice devient contre-productif. Pour ma part, j’utilise entre 5 et 8 respirations, que ce soit pour ma pratique personnelle ou avec mes clients.

Autre technique de stimulation d’ondes alpha

Une autre façon de stimuler des ondes alpha, toujours selon les travaux d’Anna Wise, est de visualiser avec les yeux de notre esprit, ou « sensualiser », comme elle le disait. Le mot « sensualiser » intègre vraiment tous les sens, car plusieurs personnes associent seulement l’aspect visuel, quand ils pensent à la visualisation. Ainsi, s’immerger dans de l’imagerie mentale avec tous nos sens (imaginer être sur le bord d’une plage, voir la mer, sentir le sable chaud sous nos pieds, l’odeur salin de la mer, le vent chaud qui caresse notre visage, le bruit des vagues, les vendeurs de crème glacées qui nous suivent comme des paparazzis, (oups! petit flash-back d’un voyage, désolé 🙂 etc.) stimulerait également les ondes alpha. Ce peut donc être une stratégie pour continuer le développement de ces ondes après l’exercice initial, si le contexte se prête.

Donc voilà chers ami(e)s, pour ce deuxième petit truc! J’espère que vous aimez! C’est évidemment plus difficile à tester lorsqu’on n’a pas de EEG, mais donnez-vous la chance de l’expérimenter quelques fois et vous verrez qu’on ressent clairement une différence dans l’état intérieur qui s’installe en nous, différent même que si nous ne faisions que respirer profondément.

Au plaisir de recevoir votre feedback, et bonne pratique!

(Si vous aimez ce billet, SVP cliquez  )  Merci!                                                      ↓↓↓↓↓↓↓↓  Merci également à ceux et celles qui partagez, j’apprécie!

Facebook Comments

Jean-Charles

Président de l'Institut international d'hypnose spirituelle ainsi que de Hypnodio.com, Jean-Charles consacre sa vie au développement psychospirituel de l'humain par l'entremise d'états amplifiés de conscience. Il offre de la formation au Québec et en Europe. Il effectue aussi des rencontres individuelles en personne ainsi que par Skype.

3 commentaires

Cliquez ici pour publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Vraiment excellent, facile à réaliser n’importe où et très efficace, tout comme la méthode précédente avec la langue. Merci beaucoup de l’avoir partagé.

  • En effet, pour moi, ce sont ces deux façons de faire qui m’ont vraiment aidé dans ma méditation dans le passé, car la répétition de mantras, ce que je faisais quand j’ai commencé à méditer, ne me permettait pas de vraiment accèder à cet état…j’ai appris bien des techniques au fils des ans…mais ces deux-là fonctionnent vraiment le plus rapidement et je les trouvent super efficaces surtout combiné avec des exercices de pranayama!